Certaines maladies affectant la cornée sont responsables d’une baisse de la vue progressive puis définitive : cornea guttata, cicatrice d’accident, cicatrice de virus type herpes, kératocône. Elle peuvent également causer des douleurs: décompensation endothéliale et kératopathie bulleuse.

Ces anomalies cornéennes ne peuvent être soignées qu’en changeant la cornée.

GREFFE DE CORNÉE - kératoplastie

Cornea guttata décompensée 

Selon le type et le stade de la maladie, différentes techniques de greffe de cornée existent :

- Kératoplastie transfixiante : remplacement de toute l’épaisseur de la cornée

DALK : deep anterior keratoplasty pour les affections de l’avant de la cornée

DSAEK : Descemet Stripping Automatized Endothelial Keratoplasty pour les affections de l’arrière de la cornée (technique désormais presque abandonnée au profit de la DMEK)

- DMEK : Descemet Membrane Endothelial Keratoplasty pour les affections des cellules les plus en arrière de la cornée, les cellules endothéliales (technique de choix pour la cornea guttata).

 

De nos jours, la greffe de cornée la plus fréquemment réalisée en centre spécialisé est la greffe endothéliale pure (DMEK). Cette technique permet de soigner précocement la cornea guttata en voie de décompensation, en particulier autour d'une chirurgie de la cataracte. Elle permet d’éviter d’avoir à recourir à une technique kératoplastie transfilante ou un DSAEK afin d’obtenir une meilleure récupération visuelle et un moindre risque de rejet. Peu de centres proposent cette technique délicate. 

 

La greffe de cornée nécessite un don de cornée humaine. Ce greffon est prélevé, analysé et conservé par une banque de tissu spécialisée. Le patient en attente de greffe est inscrit sur une liste d'attente nationale. Le délai d'attribution du greffon varie de 48h en cas d’extrême urgence à 1-3mois selon les périodes de disponibilité. Dès l'attribution, la chirurgie peut être programmée.

Un greffon peut à tout moment de la vie être rejeté par le système immunitaire du receveur. Pour réduire le risque de rejet, des collyres doivent être mis de façon très prolongé. La technique DMEK est la technique offrant le moins de risque de rejet.

Ce risque nécessite une surveillance régulière auprès du chirurgien ophtalmologiste spécialiste ainsi que certaines précautions. 

 

Spécificité de la DMEK : le greffon fait 10µm d’épaisseur et ressemble à un rouleau qui est positionné dans l’oeil. Une bulle d’air est placée dans l’oeil pendant l’opération pour maintenir le greffon en place. L’air se résorbe spontanément en 48-72h après quoi le greffon doit s’être « réveillé » et doit tenir en place seul. Pour que la bulle d’air soit la plus efficace, il est nécessaire de rester allongé totalement pendant 48h. Si le greffon tarde à adhérer, une nouvelle bulle d’air peut-être mise en place lors de la consultation de contrôle. Dès les premières semaines, l’amélioration visuelle est déjà perceptible.

Spécificité de la KT / DALK : le greffon est maintenu par des fils de suture microscopique mais non résorbables. Ces fils permettent une bonne position de cicatrisation du greffon et doivent être surveillés. L’ensemble des fils doit être retiré entre un à deux ans après l’opération, en fonction de la cicatrisation.

M1 post opératoire d'une DALK réalisée au femto seconde

OPHTALEA  PAYS BASQUE / LANDES / BÉARN

Centre Estrella Bayonne

28 Allée Docteur Robert Lafon

64100 Bayonne

Centre d'ophtalmologie d'Orthez

2, rue du Moulin

64300 Orthez

tél : 05 59 69 08 46

mail : contact@ophtalea.com

Centre médical d'Hasparren

13 rue de l'Ursuia

64240 Hasparren

tél : 05 59 29 11 50

mail : contact@ophtalea.com

Cabinet d’ophtalmologie de Cambo

5 rue du Cardinal Lavigerie

64250 Cambo-les-Bains

Centre Hospitalier Dax-Côte d'Argent

Service d'ophtalmologie

Boulevard Yves du Manoir

40100 Dax

tél : 05 58 91 48 01

© 2019 - OPHTALEA  - Tous droits réservés.